traîne-misère


traîne-misère

traîne-misère [ trɛnmizɛr ] n. inv.
• 1893; de traîner et misère
Personne qui traîne partout sa misère. gueux, miséreux. Une traîne-misère. « Souvent un ivrogne, un traîne-misère [...] venait nous demander cent sous » (Beauvoir).

⇒TRAÎNE-MALHEUR, TRAÎNE-MISÈRE, subst. masc. inv.
Vieilli, fam. Personne qui ne peut, ou qui ne cherche pas à se tirer du malheur, de la misère. Synon. clochard, gueux, misérable. Des fainéants, des sans le sou, des traîne-misère... et qui le grugeaient (MIRBEAU, Journal femme ch., 1900, p. 61). Un monde de traîne-malheur cherche-profit, en guenilles si trouées qu'on aurait pu y pendre toutes les louches de la paroisse (POURRAT, Gaspard, 1925, p. 86).
Prononc. et Orth.:[], [-]. Prop. CATACH-GOLF. Orth. Lexicogr. Mots comp. 1981, p. 257: des traîne-malheurs ou misères. Étymol. et Hist. 1. 1664 traîne-mal-heurs (LORET, 29 nov., v. 146-148 ds BRUNOT t. 4, 1, p. 509); 1674 traîne-malheur (LA FONTAINE, Nouveaux contes, La Jument ds Œuvres, éd. L'Intégrale, p. 274); 2. 1893 traîne-misère (FRANCE, Opin. J. Coignard, p. 136). Formé de traîne (v. traîne-buisson), de malheur et de misère.

traîne-misère [tʀɛnmizɛʀ] n. invar.
ÉTYM. 1907; de traîne(r), et misère.
Personne qui vit dans la misère, traîne partout sa misère. Gueux, misérable, miséreux, traîne-malheur. || Une traîne-misère. || Des traîne-misère. || Un traîne-misère ou un tapeur (cit.) venait nous demander cent sous.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • traîne-malheur — ⇒TRAÎNE MALHEUR, TRAÎNE MISÈRE, subst. masc. inv. Vieilli, fam. Personne qui ne peut, ou qui ne cherche pas à se tirer du malheur, de la misère. Synon. clochard, gueux, misérable. Des fainéants, des sans le sou, des traîne misère... et qui le… …   Encyclopédie Universelle

  • misère — [ mizɛr ] n. f. • miserie XIIe; lat. miseria, de miser « malheureux » 1 ♦ Vieilli ou littér. Sort digne de pitié; malheur extrême. ⇒ adversité, détresse, infortune, malheur. La misère des temps. Malade sur son lit de misère. Collier de misère.… …   Encyclopédie Universelle

  • traîne- — ⇒TRAÎNE , élém. de compos. Élém. issu d une forme du verbe traîner, entrant dans la constr. de subst. masc. gén. inv. désignant des animés. A. [Les mots constr. désignent des animaux qui portent ou traînent ce que désigne le 2e élém.] V. traîne… …   Encyclopédie Universelle

  • traîne-savates — traîne savate ou traîne savates [ trɛnsavat ] n. m. • 1794; de traîner et savate ♦ Fam. Personne oisive, indigente. ⇒ traîne semelle. Des traîne savates. ● traîne savates nom invariable Familier. Personne qui vit dans l oisiveté et dans la misère …   Encyclopédie Universelle

  • traîne-malheur — (trê ne ma leur) s. m. Celui qui traîne une vie misérable. •   Voyez un peu ! monsieur notre pasteur Veut de sa grâce à ce traîne malheur Montrer de quoi finir notre misère, LA FONT. Jument.. ÉTYMOLOGIE    Traîner, et malheur …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • traîner — [ trene ] v. <conjug. : 1> • traïnerXIIe; lat. pop. °traginare, de °tragere → traire I ♦ V. tr. 1 ♦ Tirer après soi (un véhicule ou un objet quelconque). Le fardier « que cinq vigoureux chevaux avaient de la peine à traîner » (Zola). ♢… …   Encyclopédie Universelle

  • misérable — [ mizerabl ] adj. et n. • 1336; lat. miserabilis 1 ♦ Qui inspire ou mérite d inspirer la pitié; qui est dans le malheur, la misère. ⇒ lamentable, malheureux, pitoyable; misérabilisme. L homme, pour Pascal, est à la fois misérable et grand.… …   Encyclopédie Universelle

  • paille — [ paj ] n. f. • XIIe; lat. palea « balle de blé » I ♦ (Tige coupée). 1 ♦ Collect. Tiges des céréales quand le grain en a été séparé. ⇒ chaume. Paille de blé, d avoine, de riz. Paille fraîche, sèche. Paille servant de nourriture aux bêtes (⇒ 1.… …   Encyclopédie Universelle

  • paillé — paille [ paj ] n. f. • XIIe; lat. palea « balle de blé » I ♦ (Tige coupée). 1 ♦ Collect. Tiges des céréales quand le grain en a été séparé. ⇒ chaume. Paille de blé, d avoine, de riz. Paille fraîche, sèche. Paille servant de nourriture aux bêtes… …   Encyclopédie Universelle

  • tapeur — tapeur, euse [ tapɶr, øz ] n. • 1866; de 2. taper ♦ Personne qui emprunte souvent de l argent. « un traîne misère, ou un tapeur professionnel venait nous demander cent sous » (Beauvoir). ● tapeur, tapeuse nom Familier. Personne qui emprunte… …   Encyclopédie Universelle